• LE MONDE DE L'HOMME... des yeux et des boules..

    « J’ai très tôt écrit des textes sur les yeux. Pour moi les yeux furent les premières ouvertures par où j’ai pu m’échapper, comme si enfant j’étais resté enfermé dans le noir et qu’en écrivant sur les yeux j’avais fini par faire un trou dans mon cachot pour sortir au-dehors et m’enfuir dans l’espace sans fin où libre j’ai pu tourner et retourner la matière qui était à mes pieds dans mes mains, jusqu’à en faire des boules par milliers. » Jean-Luc Parant

     

    Jean-Luc Parant x

     Sculptures de Jean-Luc Parant

     

    o164glwk

     

    On est pas obligé d'aimer ces sculptures contemporaines mais on a le droit d'être surpris par la passion de cet artiste pour les " boules " et ce fut mon cas... ce n'est pas par la sculpture que j'ai découvert Jean-Luc Parant mais par ses textes, ses poèmes...  hier ouvrant l' Anthologie de la poésie française du XXe siècle, ce fut la page 602 qui s'ouvrit...un second rendez-vous avec cet artiste dont j'avais publié quelques extraits de ses poèmes sur Orange ....

     

    o164glwk

     

    Jean-Luc Parant

      Sculpture de Jean-Luc Parant

     

     

      LE MONDE DE L'HOMME  ( extrait )

     


    ( ... ) Le monde apparaît et disparaît, devant l'homme il s'allume et s'éteint pour apparaître et disparaître sans cesse. L'homme compte le jour et la nuit, il compte que le monde n'en finit pas d'appeler le monde. Dans les yeux de l'homme l'infini est là pour colorer le ciel d'une infinité de soleils.
    Le vent est le souffle de l'homme parce que l'homme est le monde et que son souffle est le vent. Sans l'homme il n'y aurait plus de monde et la terre ne serait plus qu'une boule obscure perdue dans l'univers sans fin. Pour vivre, l'homme tient ses yeux dans le soleil et ses yeus retiennent le feu dans le ciel et font renaître le monde à tout moment devant lui.
    L'homme court dans sa tête, il ne s'arrête pas de courir en elle pour que le monde ne s'arrête pas de tourner autour du soleil. L'homme tourne dans sa tête, il va si vite qu'il se lève et se couche comme s'il faisait le tour de la terre. Il ouvre et ferme les yeux pour se lever et se coucher dans le jour et la nuit. ( ... )

                                                                                                                                          Jean-Luc Parant

     

    o164glwk

     Quelques notes sur l'auteur :

     

    parant_Corti.gif

     

     

     Jean-Luc Parant est né à Tunis en 1944, il vit en France, je ne sais trop si c'est dans l'Ariège ou dans la Drôme, où il mène de front une activité de sculpteur et de poète... poète il écrit des textes sur les yeux, sculpteur il fabrique des boules

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :