• de Russ Dicken -spirit seekers -

    de Russ Dicken  ( Spirit seekers )

     

    Les Indiens ou Améridiens.... ce ne sont pas seulement les films que nous avons aimé, lesquels bien souvent ne leur donnent pas le bon rôle, c'est avant tout un peuple. Difficile de dire combien ils étaient avant les conquêtes européennes, certains chiffres se situent entre 35 et 50 millions, peut-être davantage...  de nos jours ils seraient environ 2 millions dont certains vivant dans des réserves dans des conditions souvent très difficiles.

      J'ai aimé les films d'indiens, il y en a eu de très bons... de moins bons, celui qui m'a le plus marqué est un film documentaire commenté par Kevin Costner dont la grand-mère était Cherokee; " 500 Nations." magnifique saga retraçant la vie de ce peuple de la période précolombienne jusqu'au XIX ème siècle.

     

     
    de Robert Griffing
     C'est à partir de pictogrammes gravés en rouges dans le bois que fut retranscrit, "la partition" sorte de Bible des Lenapes ...
    " Partition rouge " ( chez Points ) est un recueil de poèmes et chants de ces Indiens qui surent vivre en communion avec la nature....ces hommes qui veillaient à ce que l'harmonie du monde soient respectée, car dans chaque arbre, chaque plante et chaque fleur  vivait un esprit.
     
     Pour les Crees les histoires sont des êtres vivants...Dans la communauté chacun a gagné son identité selon une habitude, un trait de caractère, un mystère qui le rend différent, unique et permet de lui donner son nom que l'on dépose dans la mémoire, dans les mots du poète...   Prima  
     
    k0lo9j03

     

      Partition-R-jpg

     

    Silencieuse-Jusqu'au-Dégel

     

    Son nom raconte comment

    cela se passait avec elle.

     

    La vérité est qu'elle ne parlait pas

    en hiver.

    Chacun avait appris à ne pas

    lui poser de questions en hiver

    une fois connu ce qu'il en était.

     

    Le premier hiver où cela arriva

    nous avons regardé dans sa bouche pour voir

    si quelque chose y était gelé. Sa langue

    peut-être, ou quelque chose d'autre au-dedans.

     

    Mais après le dégel elle se remit à parler

    et nous dit que c'était merveilleux ainsi pour elle.

     

    Aussi à chaque printemps

    nous attendions impatiemment.

     

     

     

                          Poèmes et chants des Indiens d'Amérique du Nord

                                         Traduits et présentés par

                             Jacques Roubaud et Florence Delay

     

     

    k0lo9j03

     

    de Jonnie Kostoff - one father maiden -

    de Jonnie Kostoff  ( one father maiden )


    votre commentaire
  • Il suffit parfois de peu de chose pour penser un billet.... une maquette, une maquette inachevée, abandonnée depuis plus de dix ans....   Le " Mayflower "  souvenir de belles soirées en famille autour de cette maquette, laquelle maintenant restera inachevée à moins que, qui sait , un jour peut-être ... mais le Mayflower est aussi une belle histoire vécue il y a plusieurs siècles... 

     

     

    Anonymous-The-Mayflower--S-rigraphie--38229Le 6 septembre 1620, le "Mayflowers " quitte l'Angleterre pour l'Amérique avec une centaine de passagers, dont 35 protestants anglais chassés de leur pays suite aux persécutions du roi Jacques 1er. Ils abordèrent le 26 novembre de la même année près de Boston en Amérique en un lieu qui fut appelé New-Plymouth en souvenir de la ville d'où ils avaient embarqués en Angleterre.

    Ce sont ces 74 hommes et ces 28 femmes du " Mayflower " qui furent considérés comme les premiers colons et fondateurs de ce pays qui allait devenir les Etats-Unis d'Amérique.  Prima

     

     

     

    Bayes-Departure-of-the-Mayflower--S-rigraphie--36853

    de Bayes : départ du Mayflower

     

     

    Sans titre 2

     

     


                      À Miss Mary Garfield.


    Voyez-vous ce vaisseau qui plonge dans la lame ?
    On lit un nom de fleur à sa poupe sculpté ;
    C’est le berceau d’un peuple au gré des flots porté :
    L’Ange de l’avenir le protège et l’acclame.

     

    Ceux qui le montent fuient un sol persécuté,
    Emportant avec eux les droits sacrés de l’âme ;
    Et l’on voit, dans les plis de leur noble oriflamme,
    Flotter au vent du ciel le mot de LIBERTÉ.

     

    Ils s’en vont au désert ― ô sainte confiance ! ―
    Pour y servir leur Dieu suivant leur conscience,
    Sans s’incliner devant aucun vain oripeau...

     

    Et, destins inouïs, ces preux au front austère
    Qui cherchaient pour prier un libre coin de terre,
    Sur la moitié du monde ont planté leur drapeau.

     

     

                                         Louis-Honoré FRECHETTE ( 1839 - 1908 )
                                                        ( Les Oiseaux de neige )

     

    Charles-Lucey-Landing-of-the-Pilgrim-Fathers--Restrike-Etch

     

    o164glwk

     

    Dans la ligne directe de ces migrants du Mayflower, huit furent président des Etats-Unis, dont les plus proches de nous :

     

    Franklin Roosevelt

     

    George Herbert Walker Bush

     

    Georges Walker Bush

     

    o164glwk

    06.08.2011-xx.jpg


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique