• BROCELIANDE... MORGANE... LES FAUX-AMANTS

    morgane

    de Frédéric Sandys, " Morgan Le Fay " - 1864

     

     

    Savante, libre, et redoutée Morgane peut être tantôt une bonne fée, tantôt une séductrice maléfique. La femme sage, qui se retirait en Avalon et dans la forêt pour étudier, se transforme en une princesse haineuse et jalouse captive de ses passions . Elle tient ses pouvoirs de Merlin ( qui lui a préféré Viviane ), le mélange d'amour et de haine qu'elle éprouve pour Arthur participera à la destruction de la Table Ronde.

     

     

    k0lo9j03

     

     

     le rocher des faux amants

    Le rocher des Faux-Amants en Brocéliande

     

     

     

     

    Guyomard chevauchait sur la crête de la vallée, tenant sa douce amie dans ses bras et songeant au moment où il allait devoir annoncer à Morgane qu'il lui préférait une autre demoiselle ; bien que brave au combat et prêt à affronter des dragons sans faiblir, il avait grande crainte de la colère de la fée. Soudain, son cheval fit un écart et le ramena à la réalité. Devant lui se tenait Morgane. Ses longs cheveux noirs se tordaient comme des serpents dans le vent, ses yeux brillaient d'un éclat furieux et sa main se crispait sur le pommeau d'une épée. Le chevalier sauta à terre et déposa sa bien-aimée auprès de lui. Sans qu'une parole fut prononcée, ils entendirent tous les deux la malédiction de Morgane. Un froid soudain les envahit, et ils sentirent les corps s'engourdir. Guyomard voulut parler, mais sa bouche ne lui obéissait plus ; il voulut se pencher vers sa blonde amie, mais son corps refusa de le servir. Alors le soleil et le vent cessèrent de souffler ; les deux jeunes gens se sentirent devenir pierre, des pieds à la taille, puis de la taille au coeur, à la gorge, aux yeux.

     

     

     

    k0lo9j03

     

     

     

    Au bord du chemin, là où se tenait quelques instants plus tôt les amoureux, se dressait un haut rocher rouge. Loin dans la lande pourpre et dorée, un cheval fou galopait sans cavalier. Cela n'avait pas suffit à apaiser la colère de la fée. Il lui revint en mémoire, un enchantement appris de Merlin. Tout un jour, elle arpenta son Val, murmurant de mystérieuses incantations.... Les sorts lancés par Morgane, firent très vite de nombreux captifs, tous chevaliers infidèles à leurs dames. La réputation de la vallée devint telle qu'on lui donna le surnom fameux de Val sans Retour.

                                                                                                          

                                         " Il était une fée... Morgane "  Editions Adam Biro 

     

     

    Le Val sans Retour Brocéliande : Le Val sans Retour

     

     


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :