• Armor de José-Maria de Hérédia

    FREHEL..DSC09177

     

    Armor serait la contraction de « ar mor » ( la mer ) nom celtique de la Bretagne. L’Armor est la souche du mot « Armorique » nom poétique de la Bretagne, seul nom utilisé dans l’antiquité et qui signifie  «  Pays de la mer »

    Les poètes, les peintres ont aimé et chanté la Bretagne…de même aujourd’hui les estivants revenant chaque année toujours un peu plus nombreux… Prima

    «  On ne naît pas Breton. On le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer  » 

                                                          Xavier Grall  ( 1930 – 1981 ) 

    o164glwk

     

    FREHEL vue sur Fort la Latte

    Vue depuis le cap Fréhel,... au loin Fort-la-Latte,....  ne cherche pas ce n'est pas moi sur la photo !

     

    ARMOR.jpg

     

     

    Pour me conduire au Raz, j'avais pris à Trogor

    Un berger chevelu comme un ancien Évhage ;

    Et nous foulions, humant son arome sauvage,

    L'âpre terre kymrique où croît le genêt d'or.

      

    Le couchant rougissait et nous marchions encor,

    Lorsque le souffle amer me fouetta le visage ;

    Et l'homme, par-delà le morne paysage

    Étendant un long bras, me dit : Senèz Ar-Mor !

     

    Et je vis, me dressant sur la bruyère rose,

    L'Océan qui, splendide et monstrueux, arrose

    Du sel vert de ses eaux les caps de granit noir ;

     

    Et mon coeur savoura, devant l'horizon vide

    Que reculait vers l'Ouest l'ombre immense du soir,

                          L'ivresse de l'espace et du vent intrépide.                        

     

      José-Maria de HEREDIA   (1842-1905)

     

    o164glwk

     

    Quelques notes sur l'auteur :

     

    D’origine cubaine, mais sujet espagnol sa famille possédant une plantation de café près de Santiago de Cuba, José-Maria de Hérédia vint en France à l’âge de neuf ans où il fit ses études jusqu’au baccalauréat, de retour à Cuba en 1859, il revient en France pour y poursuivre des études de droit. Naturalisé Français en 1893, il fut élu à l’Académie française en 1894.

    Il créa en 1902 la Société des Poètes français avec Sully Prudhomme et Léon Dierx.

     

    o164glwk

     

    FREHEL..DSC09171


     




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :